CSI**** de Valence

Ecuries Jean Luc Mourier > CONCOURS > INTERNATIONNAL > CSI**** de Valence

Après la réussite du CSI3* organisé l’année dernière, le Haras des Grillons (Ratières, 26) a gagné une étoile supplémentaire, proposant cette fois-ci un CSI4*. Avec de belles têtes d’affiches internationales dont trois champions olympiques tricolores… Fort de ce succès, Sadri Fegaier prévoit déjà une 5ème étoile pour l’année prochaine…

 

Simon Delestre (© R B Presse)

Le très attendu Grand Prix Axeria / SFAM du CSI4* (1m60) a répondu à l’attente générale, offrant un podium de rêve. C’est Simon Delestre qui s’est finalement offert la victoire avec Chesall Zimequest, juste retour des choses après son malheureux forfait des Jeux Olympiques de Rio suite à la blessure de Hermes Ryan. Le Lorrain était suivi de Kevin Staut sur For Joy van’t Zorgvliet HDC puis de Roger-Yves Bost sur Sangria du Coty. Mais tous les Rhônalpins ont suivi avec attention les parcours de Julien Gonin et de Soleil de Cornu CH, qui signent un magnifique sans-faute en première manche et s’offrent finalement une belle 5ème place derrière Edwina Tops Alexander sur Caretina de Joter. Julien : “je suis très content de Soleil, qui a super bien sauté et qui a retrouvé son niveau d’avant qu’il soit arrêté (suite à La Baule). J’ai bien fait de lui laisser le temps de reprendre doucement… Là, je ne l’ai forcé à rien du tout.  J’étais juste déçu de ma faute en sortant du barrage… J’ai regardé le double trop tard et, du coup, je suis trop prêt du 2ème. Les autres sont rentrés moins fort… Mais bon, j’étais le seul du barrage qui n’était pas à Rio ! En tout cas, c’était un super concours…” Autre couple rhônalpin à s’illustrer dans ce GP (7ème), Charlotte Mordasini et Romane du Theil, courant sous drapeau suédois à l’international : “on a eu un beau Grand Prix, dans un cadre magnifique et avec un super plateau de cavaliers. Comme d’habitude, les parcours d’Uliano Vezzani étaient dosés à la perfection, gros et techniques, mais sans piège. Je suis très contente de ma jument qui a fait un très bon week-end, déjà double sans-faute et 3ème de la 1m50 vendredi soir, elle a prouvé qu’elle est en pleine forme en sautant un sans-faute déstabilisant de facilité dans le Grand Prix ! Ça fait plaisir de savoir que nous aurions été prêtes s’il avait fallu sauter à Rio (où Charlotte était réserviste pour la Suède). Maintenant direction Lausanne et ensuite Barcelone…” A noter que le mentor de ces deux cavaliers s’est lui-même illustré dans le CSI2*, Michel Robert remportant le GP 145 du samedi avec Surf de la Cense et se classant trois fois sur 135-140 avec Undiams de Varenne.

Julien Gonin (© R B Presse – J. Rodrigues)

Thomas Lévêque a également enchaîné les classements dans le CSI2* : “c’était un concours fabuleux, aussi bien dans la qualité des infrastructures et de l’organisation que dans l’accueil. Mes chevaux ont très bien sauté… Un Amour La Goula est deux fois 3ème et une fois 2ème sur 140. Seurat Galotière est deux fois 2ème et une fois 1er sur 135. Et Secrète de Gaia remporte la première épreuve à 135… mais elle a du mal dans le Grand Prix 145, accusant la chaleur. Je tiens à remercier mes propriétaires, Jean-Philippe Clerc et Roselyne Bremond, pour leur confiance.” Le jeudi, sur  130, la victoire était revenue à Olivier Perreau, le cavalier ligérien étant ensuite 3ème le samedi : “Dissy était super tout le week-end. C’était vraiment un concours extraordinaire où tout était parfait !”

Toujours en grande forme, le Haut-Savoyard Jean-Luc Mourier a également enchaîné les remises des prix du CSI2*. Avec Souvienstoi Lariviera, il a remporté deux épreuves à 140 et 135 et avec Wisconsin une épreuve à 140. Jean-Luc : “nous avons passé un merveilleux week-end au CSI de Valence. Je tiens à remercier Sadri Fegaier et son équipe pour ce magnifique concours et son accueil chaleureux. Tout était parfaitement bien organisé, avec un souci de l’esthétique et du raffinement comme nulle part ailleurs. Et je suis heureux des résultats de mes cavaliers et de mes chevaux. Souvienstoi a gagné deux épreuves et Wisconsin en a gagné une, sautant également 2m05 pour sa première 6 barres. Ma cavalière Virgilia Vial se classe deux fois et mon fils, Vincent Mourier, grâce à cette formule de CSI2* ouvert aux Amateurs, a pu faire son premier GP 1,45m. Le papa est très fier de son fiston !” Vincent Mourier : “j’ai eu la chance de participer au CSI 2* de Valence, un concours juste incroyable ! En tant qu’Amateur, c’était génial car cela nous permet de courir de plus grosses épreuves. Il devrait en être ainsi plus souvent… Je montais, entre autre, Robin’s du Sornin, en grande forme pour sa reprise des concours ! Il se classe 2ème le jeudi dans la Vitesse 115, gagne la 120 à barrage le vendredi et se classe à nouveau 2ème de la 115 dimanche ! C’était vraiment intéressant de se confronter à des cavaliers Pro sur ce type d’épreuves, où le moindre écart nous éloigne vite des 1ères marches du podium…”

Julien Feuillerac (© Sportfot)

Un autre jeune rhônalpin à s’offrir une victoire fut Julien Feuillerac : “je suis très content d’avoir participé à ce concours, comme l’année dernière. Mais, cette fois-ci, le voyage n’a pas été le même puisque je suis maintenant cavalier chez Shane Breen à Hickstead, en Angleterre. Le concours s’est très bien passé. J’avais deux chevaux appartenant à Shane et un venant des écuries de mon père (Vincent Feuillerac) que je montais l’année dernière en France. Ce dernier, Chipz, était en forme puisqu’il est classé les trois jours et qu’il termine avec une Marseillaise pour clôturer les épreuves du CSI2*. Mes deux autres chevaux se sont bien comportés aussi, puisque je suis notamment classé 4ème d’une 140 et 10ème du GP (avec Ispwich Van de Wolfsakker). Encore une fois, ce CSI nous en a mis plein les yeux. Bravo à cette équipe d’organisateurs…” Et de saluer aussi la victoire, sur 140 le vendredi, de Mégane Moissonnier, alors associée à Queffelec Drop.

Tous les résultats sur http://eventcontent.hippoonline.de/1224/1224zeitplanFRA.htm

 

Valérie Appell

0