Un savoyard très en forme

Ecuries Jean Luc Mourier > CONCOURS > Un savoyard très en forme

A la Pallanterie, Jean Luc Mourier a impressionné tous les spectateurs présents. Le cavalier savoyard s’est imposé à six reprises, entre autres dans les plus grosses épreuves:deux victoires avec Jeferson et deux victoires avec Ragazza,la bonne jument allemande propriété de Impeesa SA.

“On part toujours pour gagner, mais je ne pensais pas remporter autant d’épreuves”, s’amuse-t-il. Le cavalier français a beaucoup apprécié le concours genevois et en particulier la taille du terrain. Il faut dire qu’en France les paddocks de concours sont souvent beaucoup plus grands qu’en Suisse. Et le niveau, est-il plus relevé de ce côté-ci de la frontière? “J’avais toujours entendu dire qu’en Suisse les parcours étaient plus techniques qu’en France, mais je n’ai pas vu de différences flagrantes”, répond-il. Par contre, d’autres particularités ont surpris le cavalier, comme le fait de sauter plusieurs fois le même obstacle sur un parcours, ce qui n’arrive jamais en France. Cet ancien amateur qui dirigeait des centres commerciaux a réussi une belle reconversion. Il monte actuellement en 2ème catégorie, c’est à dire des parcours de niveau M2-S. Pour passer en première catégorie et avoir l’occasion de monter des épreuves de niveau Grand Prix, il cherche actuellement un deuxième cheval de tête. “En ce moment, je suis déjàsouvent sélectionné pour des CSI qui se déroulent en France mais, si j’avais un autre cheval, le sélectionneur français ferait aussi appel à moi pour participer à des gros événements à l’étranger, explique Jean Luc Mourier. L’appel est clair : il cherche résolument un cheval de Grand prix!

Auteur: Julie Conti – Equestrio été 2006 – www.equestrio.com